Site Gratuit de Rencontres Libertines extremes

Site Gratuit de Rencontres Libertines extremes

Histoire érotique : Le dernier Pas

L'envie me prend de vous déshabiller.
 Vous êtes dans une pièce d'un appartement en hauteur et devant vous, il y a une large baie vitrée qui donne sur la rue.
 il y a dix pas à faire entre l'endroit où vous êtes et la fenêtre.
 Vous êtes là, debout, les yeux fixés sur ce carré lumineux, encore trop loin pour être baigné de lumière.
 Je suis derrière vous.
 Vous sentez ma présence, mon souffle léger, je pose mes paumes sur vos omoplates et leur chaleur traverse le tissu de votre chemise.
 Puis je cogne de mon genou l'arrière du votre; Vous fléchissez un peu et faites le premier pas.
 
Alors mes mains viennent doucement déboutonner votre chemise et la font glisser sur vos épaules juste à peine.
 Un coup encore à l'arrière de votre genou vous fait faire un second pas tandis que je retiens la chemise; la voilà emprisonnant vos bras, vous faisant bomber le torse et ma main caresse vos épaules dénudées.
 Mes mains dessinent des spirales sur votre torse offert, venant mourir sur vos tétons qui se dressent.
 Je défais votre ceinture et le premier bouton de votre pantalon.
 Encore un coup, encore un pas.
 Je remonte vos bras enserrés du tissu croisés dans votre dos, entortillés dans les pans de cette chemise qui vous lie et je viens frôler à peine de mes lèvres la naissance de vos fesses qui apparaît.
 Je finis de défaire votre braguette et baisse lentement ce pantalon.
 Tandis que de mon pied je coince le bas, vous faites un pas puis un autre pour vous délivrer du pantalon.
 Mes mains viennent empaumer vos fesses qui tendent le dernier linge qui vous couvre; Je les sens rondes et fermes.
 Vous bandez, il ne reste que cinq pas pour être offert à la rue.
 Me décidant presque à regret je viens vous contempler de face, faire le tour, vous jauger et vous admirer.
 Je souris et mes yeux sont flatteurs.
 Je décide alors pour mieux vous deviner de m'agenouiller et de happer à travers le tissu votre sexe raidi.
 Lentement en salivant beaucoup, je masse votre sexe entre mes lèvres.
 Le tissu trempé colle et vous dessine complètement.
 Je me relève souriante et fière de mon oeuvre et repasse derrière vous pour choquer votre genou et vous faire faire le sixième pas.
 Vous voilà effleuré de lumière; elle dessine pour moi vos contours.
 Mes mains empoignent fermement ce sous-vêtement et le descendent sans ménagement, libérant enfin votre sexe.
 Deux pas seront nécessaires pour vous extraire de ce tissu mouillé.
 La fenêtre est là tout près.
 Je caresse votre cul un peu cambré.
 Et je viens placer mes mains en coupe sous vos bourses les palpant doucement.
 Votre sexe s'alourdit de ce sang qui afflue et votre nuque se raidit de l'attente.
 Enfin, je défais cette chemise qui vous tient les bras.
 En un seul pas, elle vous aura quitté.
 Vous voilà nu devant moi, lumineux.
 Il ne reste qu'un pas à faire pour que l'on vous voit de la rue, rue passante, rue bondée.
 Ma voix s'élève dans la pièce silencieuse et te dis 'jusqu'au dernier pas, tu as le choix'.
 Qu'arrivera-t-il ?



30/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 919 autres membres