Site Gratuit de Rencontres Libertines extremes

Site Gratuit de Rencontres Libertines extremes

Prose désordonnée : L'émoi de tes sens

Suite...epuis ces années que je te connais, et malgré ce que tu peux croire, toujours en moi et pour longtemps je le sais, il existe cette passion de toi, cette envie de toi, et ce désir de ton corps qui je ne sais par quel mystère a pour moi tant d'attrait .

Te caresser doucement les lèvres de mes doigts, toujours j'y pense… les faire descendre sur ton cou lentement pour ressentir ta peau… caresser ta poitrine à la si douce sensation. Puis du revers de la main d'abord, toucher tes seins, les contourner lentement et approcher ma bouche pour doucement en effleurer les bouts et les sentir sous mes lèvres .

Ne pas retenir cette envie de les saisir tendrement et d'y passer ma langue tandis que mes mains sur toi longent lentement tes flancs du bout des doigts jusqu'à tes hanches pour finalement passer le plat de mes mains sur le dessus de tes fesses, pour revenir a tes hanches et caresser tes cuisses encore jointes l'une contre l'autre .

lors remonter lentement en infiltrant ma main entre tes jambes et te voir écarter doucement les cuisses qui m'autorisent à passer le dos de mes doigts sur leur intérieur afin de les écarter encore davantage pour mieux en ressentir la douce sensibilité, a fleur de peau.

Me diriger encore vers ton entre jambe et commencer a sentir au bout de mes doigts ta moiteur, puis caresser lentement le haut de ton clitoris en le massant doucement, et l'effleurant de haut en bas, sachant que sa fermeté est révélatrice du désir que tu retiens .

En caresser les cotés, mon Amour, et ensuite descendre un peu mes doigts puis approcher ma bouche et laisser mes lèvres naviguer sur toi, les laisser descendre un peu a partir de ton ventre dont je sens la douceur, puis sentir cette fois ci sous ma langue le haut de ton intime petit bout qui se forme, et alors descendre encore et en découvrir l'extrémité.

Le rendre plus accessible en le dégageant de mes doigts et enrouler ma langue autour de lui , c'est là que tu la sens ferme maintenant, mais a la fois douce et mouillée sur toi, et alors, de mes lèvres tenir ton clitoris, bien plus qu'humide… le pincer légèrement, le laisser croire qu'il peut s'échapper, mais le retenir encore.

escendre enfin ma bouche en longeant cette fermeté de toi, puis atteindre l'entour de ton vagin et être surpris de te sentir maintenant si mouillée de désir, si désireuse de volupté, tant demandeuse d'intimes caresses, et tout simplement si désirable.
Alors , doucement de mes mains écarter tes jambes, voyant davantage ton sexe maintenant offert, et de ma langue parcourir lentement l'entour de ton intimité, simplement autour, sans pénétrer vraiment, tandis que mes doigts s'activent sur ton clitoris maintenant a nu .

Continuer cette caresse de ma langue tout contre toi et placer une main a plat sur ton ventre pour sentir se manifester ton désir, ta tension, tout en continuant à te prodiguer cette douce chaleur que tu sens se diffuser en toi .

Puis rejoindre tes lèvres tellement sensuelles, et simplement t'embrasser à leur commissures, tout en posant ma main sur toi, la déplacer et la voir se poser alors sur ta poitrine, à effleurer seulement le bout de tes seins qui se manifestent en pointant au travers du coton de ton vêtement.

aisser ma bouche longer encore tes lèvres et descendre vers ton cou pour t'embrasser là aussi et faire durer cette caresse sur le haut des seins, te sentir te contracter sans t'en rendre compte en serrant un peu plus les jambes… Relever de ma main ton tee—shirt jusqu'au haut de ta poitrine et poser alors ma bouche sur l'un de tes mamelons.

Tandis que du plat de la main j'éloigne doucement mais fermement tes cuisses l'une de l'autre, je déplace mon corps vers le bas du tien pour me placer entre tes deux jambes maintenant disjointes, y contempler encore cette intimité de toi, et m'interroger sur la force du désir qui t'anime.

Sans que tu ne t'y attendes vraiment, mon corps s'accroupi entre tes deux jambes, et ma main demande à la tienne de placer ses doigts sur ton sexe . Le sens tu chaud, le sens tu à la fois ferme, mais doux ? tes doigts te disent -ils combien tu es mouillée, maintenant ?

Ma main se saisit maintenant de ton doigt, qu'elle promène sur ton intimité, ton doigt que j'introduis doucement en lui faisant faire de très doux va et vient, en lui interdisant de pénétrer vraiment, jusqu'a ce que tu continues de toi même, toute seule.

e même doigt qui maintenant a envie de pénétrer plus au fond, tandis que tu réalises que ma bouche s'est approchée du haut de tes cuisses, et que ma langue accompagne le mouvement , toujours léger de ta main, jusqu'a ce que je l'enlève, luttant un peu contre ta volonté de la laisser s'oublier.

Du bout des lèvres d'abord, ma bouche s'empare alors de ton clitoris puis après, c'est ma langue que tu sens, très vive… qui se place là où étaient tes doigts pour y faire le même mouvement tandis que malgré toi tu replaces ta main qui te touche à nouveau.

Tu ne sais plus si ce sont tes doigts ou ma langue qui s'active aussi en toi maintenant. Tu ne contrôles plus vraiment ce mouvement des reins que tu as et ton corps entier se déplace vers moi, mon doigt maintenant te pénètre , tu bouges ton corps autour de lui, jusqu'a ce que mes mains se libèrent pour se poser sur tes fesses, car ce dont tu as envie n'est plus vraiment le contact de mes doigts, ce n'est plus cette langue qui t'a suffisamment harcelée.

Tu sais depuis longtemps que mon sexe, fort du désir de toi, est pour toi. Alors de tes mains tu tires a toi ce corps d'homme que tu désires plus que tout maintenant. L'idée de ce sexe, dur, fort, à la fois ferme mais doux s'impose à ton esprit, tu le veux, tu souhaites son contact sur ta peau.

e te retiens doucement et je dirige vers ton sexe cette partie de moi qui te caresse en effleurant seulement ta peau mouillée, que tu me sentes, en sachant que dans un instant je serai en toi, que mon sexe emplira ce vide que tu ressens, comblera ce désir impérieux d'etre pénétrée, caressée par ce qui te tente depuis trop longtemps.

Tu veux toucher. Je te laisse diriger ta main sur moi, te laisse te saisir de sa chaleur, te laisse le caresser , te laisse t'imprégner de la pensée que cette douce chaleur te pénétrera dans un instant, qu'elle sera en toi toute entière, et n'est qu'a toi.

Alors tu le tiens fermement tandis que tu sens mes doigts de la main droite qui n'arretent pas de s'animer doucement en toi, qui te sentent bien plus qu'humide et me disent combien tu es chaude, combien tu es mouillée , et combien ton corps s'impatiente.

Tes reins se cambrent d'eux mêmes et tes seins durcis te font un peu mal maintenant. Le bas de ton corps n'est plus très contrôlable et sous tes doigts qui caressent le bout de mon sexe, tu sens combien il est dur, et combien il a envie de toi.

uste avec le bout, j'appuie doucement sur ton clitoris, puis, en en soulevant délicatement ce petit capuchon de peau afin de le mettre a nu complètement, je n'arrete pas cette caresse, je me frotte littéralement contre son extrémité et tu dois retenir ton désir, refuser cet orgasme qui se dessine, trop rapide a ton gout….

Mon sexe délaisse alors ton clitoris pour descendre doucement, et tu attends cette pénétration car tu es sûre maintenant que je vais aller en toi, cette attente est longue, et là encore je caresse tout autour de ton vagin qui est très mouillé et je me dis que tout incite à te pénétrer.

Alors je ne retiens plus l'envie d'entrer en toi doucement. Je le fais, tandis qu' au fond de toi tu t'étonnes qu'à chaque fois cette sensation pourtant connue te semble à la fois si surprenante, si forte, et en même temps tellement indéfinissable par le mystère du bien-être qu'elle te procure.

Mon sexe introduit en toi, te fait sentir cette douce chaleur.
Tu le sens qui s'anime, qui s'enfonce dans toi, puis qui revient moins doucement cette fois, alors qu'enfin nos mouvements de reins s'accordent en un équilibre de va et vient qui durent, et qui te font échapper ces murmures que tu ne controles pas.

es mains maintenant s'accrochent à mes reins et elle te transmettent les mouvement des muscles de mon dos alors que dans le même temps tu me sens en toi.

C'est un mouvement bien accordé maintenant ou chacun de mes coups de reins est en parfait accord avec ton corps qui vient a ma rencontre

L'envie de jouir n'a d'égal que mon desir de toi tout aussi grand. Tu me sens dans toi, comme c'est fort, ce que tu ressens…
Sens tu ce sexe chaud en toi, l'impression que tous mes sens sont concentrés sur cette partie de moi en toi.

Mon sexe circule, il entre au fond de toi, tout au fond, puis ressort, vivement, puis reviens doucement, et encore, sors doucement cette fois ci, et comme tu ne t'y attend pas , il entre tres fort , d'un coup, en butee de toi , et tu laisses echapper ce petit cri.

Je m'avance encore, tandis que du pouce maintenant, je touche ce clitoris, que je le caresse encore.
Que ton corps est chaud… je me retire maintenant , et tu sens bien ce contact de moi en toi…

Je rentre a nouveau doucement , tu aimes mais tu voudrais que ce soit plus rapide, alors je hate la cadence… pas trop, c'est tellement bon. Tes mains veulent se glisser entre nous, ta main droite arrive à tenir mon sexe, et a suivre son mouvement, il circule en toi, comme c'est chaud et dur, si dur en toi, c'est maintenant ta main qui le tient, et le dirige, lui impose ta cadence .

on corps ne fait que suivre, tu le tiens, fort et chaud dans ta main droite , et le fait penetrer en toi , en force, puis le retire, a ton gré.

Puis il se passe quelque chose, ton bassin donne de légers petits coups, parfois en un mouvement circulaire , une chaleur provient du clitoris…..ou une douleur, Tu ne sais plus tres bien.

Mais Tu sens a l'interieur de toi mon sexe se gonfler encore, bien au fond, il est long, ce sexe, et quand il circule en toi, tu sens ce doux passage, à la fois tres dur, à la fois chaud.

Oui, tes hanches s'animent, ton bassin s'agite maintenant, et toujours ce membre en toi, si dur, il ne s'arrete pas, il se fait vif, ca va plus vite…

lors Tu sens a l'interieur de toi ce sexe qui gonfle, cette veine inférieure qui te frotte et t'excite, ca devient encore plus chaud, tu te sens ecartee, penetree, mon doigt s'agite sur ton clitoris..
…….tout ca est sensible, je te penetre encore plus fort, et je te prend bien à fond, ton corps s'agite, mon sexe ne faiblit pas cependant, car il va au fond de toi, tes hanches bougent en cadence, je me sens tres dur en toi , tu t'es desseree maintenant , ca devient encore plus chaud, tu te sens comme ouverte, mais ton vagin se contracte, oui, c'est à nouveau tres serré et je sens bien ses parois, contre mon membre qui circule vite en toi maintenant .

Tu as tellement mouillé, tellement desiré, que je glisse en toi, puissament , fortement. Des spasmes arrivent, ton ventre se contracte se relache et se retend, en cadences incontrôlées, libérant un orgasme fort, en même temps que tu me sens donner une poussée plus brusque, aller au fond de toi, jusqu'à ressentir se repandre une liqueur de plaisir au fond de toi, que tu connais bien, et qui te chauffe au fond du corps.

.

 

Note de l'auteur : Celui-ci autorise la copie et la publication (web uniquement) de ses textes à la condition expresse de mentionner dans les pages web le nom de l'auteur : Ryan, et l'adresse de ces Blogs:
http://erosex.unblog.fr     http://meganeryan.unblog.fr     http://erosex.unblog.fr

 

Vous avez apprécié ce texte ?

Envisageriez-vous un don de quelques euros aidant à la perennité de ce Site ?

( 5 € )



30/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 918 autres membres